[lfs-fr] Un carrefour pour le projet LFS

Julien Lepiller julien at lepiller.eu
Mer 1 Juin 01:55:19 PDT 2016


On Tue, 31 May 2016 21:38:10 +0200
MENGUAL Jean-Philippe <jmengual at linuxfromscratch.org> wrote:

> What a success! :) Alors, on fait quoi? Si rien ne bouge d'ici fin
> juin je bascule en xml en répercutant les commits.
> 
> Amitiés,
> 
> 
> Le 29/05/2016 23:48, MENGUAL Jean-Philippe a écrit :
> > Salut à tous,
> > 
> > L'équipe de LFS a décidé de fusionner les versions systemd et Sysv
> > de lfs. La conséquence concerne surtout les rédacteurs, vu le
> > nombre de sages communes. Le livre ressemble désormais un peu à
> > clfs.
> > 
> > Pour l'équipe de traduction, l'impact est majeur. Ceci car cela
> > implique un choix. Nous ne pouvons plus désormais travailler SysV
> > et Systemd dans 2 équipes séparées. Techniquement, c'est donc
> > l'heure de choisir entre .po ou .xml.
> > 
> > Choisir xml implique sans doute de perdre un traducteur, de
> > maintenir une version avec obligation de relecture avant chaque
> > stable. C'est un fort risque d'erreur. Ce choix permet cependant de
> > publier des lfs-dev, et il reste simple quoique fastidieux.
> > 
> > Choisir po semble plus moderne. La méthode permet un passage à
> > Pottle. Elle ouvre donc la traduction à d'autres avec moins de
> > fautes et de relectures. Mais elle empêche de publier souvent entre
> > les stables. Je laisse ceux qui ont testé compléter l'analyse.

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette analyse. Déjà on a
réussi à publier une version du livre avec les .po et pootle (ce qui
est un exploit vu le manque d’organisation qu’on avait à ce moment là
à cause de la nouveauté). Cependant, pootle génère de nouveaux .po à
chaque modifications, donc avec un simple script, il devrait être
relativement facile d’extraire ces .po et de publier une version de dev.

Le fonctionnement qui a été adopté me semble assez adapté : un
coordinateur qui accepte les propositions de traduction, et des
traducteurs qui proposent leurs traductions. C’est à mon avis le choix
le plus simple, même s’il impose pas mal de boulot au coordinateur.

En fait, je pense que ça ne change pas tellement de ce qui se passe
actuellement : une personne traduisant une version dans son coin et
la publiant quand elle le peut. Avec pootle, on ouvre la traduction à
d’autres personnes si elles souhaitent contribuer, mais on garde le
modèle où une personne unique gère de manière régulière la traduction,
en facilitant la contribution ponctuelle.

Un point relativement important cependant reste à résoudre : si on
utilise la version de développement sur pootle, comment corriger les
coquilles sur les versions précédentes ? Si nous gardons la version
stable sur pootle, comment serait-il envisageable de traduire au fil de
l’eau (ce qui est bien plus simple que de traduire tout d’un coup, à un
moment où le traducteur peut être occupé, puisque le calendrier est
imposé par la version anglaise) ? Est-il possible d’avoir deux versions
en parallèle sur pootle (sans les risques liés à la duplication du
contenu : divergence sur des phrases identiques entre les deux
versions) ? Est-il possible de garder un historique des traductions
dans le .po, qui pourrait alors permettre de traduire aussi bien la
dernière stable que toutes les versions intermédiaires avant la
suivante ? Ne sachant pas comment fonctionnent les .po très exactement,
je me tourne vers Amaury ;).

> > 
> > Pour ma part, je soutiendrai chacun des choix. Pour la méthode po,
> > je souhaite par contre qu'une à 2 personnes devienne garantes de la
> > suite de la traduction. Julien et Amaury semblaient ouverts, je les
> > laisse réagir. S'ils acceptent, ils prennent mon relais, ce qui me
> > semble bien pour la vie du projet (s'ils le maintiennent
> > effectivement, d'où ma demande d'un peu d'engagement). Après près
> > de 10 ans sur lfs, je ne serais pas choqué de passer la main à des
> > plus jeunes, plus modernes, avec une méthode redynamisant lfs,
> > voire réactivant clfs. Je participerais toujours aux actions de
> > comm, mais m'investirais moins en traduction. Ca tombe aussi à 1
> > moment où mon engagement pour le logiciel libre et mon rapport à
> > l'info changent, donc c'est cohérent.

Évidement, je peux m’engager à maintenir la version française, surtout
si Amaury reste présent (je suis frustré de pas avoir beaucoup traduit
depuis le temps que je le demande :p).

À mon avis, il reste encore un petit travail de réflexion à mener, et
un peu de travail d’automatisation pour bien huiler le mécanisme.

> > 
> > J'accompagnerais donc autant que nécessaire une telle transition.
> > J'attends juste d'être sûr que 2 mois après, le projet ne s'écroule
> > pas. Car mine de rien, depuis 2008, je suis fier de la place de la
> > traduction française, qui nous a même donné un stand aux FOSDEM
> > 2016 et de vrais liens avec la communauté anglaise. J'aiderai bien
> > sûr la nouvelle équipe à trouver, à son tour, les moyens de
> > renouveler les effectifs. Car le travail à mener restera toujours
> > celui-là. Peut-être l'ai-je accompli via les .po et la rencontre de
> > Denis, Alexandre, Julien et Amaury. J'espère qu'ils feront de même
> > et les aiderai dans ce sens.
> > 
> > Pour le moment, j'attends vos retours en toute sérénité et souhaite
> > que l'équipe fasse le bon choix pour notre projet (et pas pour moi).
> > 
> > Merci d'avance.
> > 
> > Amicalement,
> > 
> >   
> 



Plus d'informations sur la liste de diffusion lfs-traducfr