[lfs-fr] r4797 - trunk/blfs/postlfs/filesystems

myou72 at orange.fr myou72 at orange.fr
Sam 12 Oct 05:10:04 PDT 2013


Author: myou72
Date: 2013-10-12 14:10:04 +0200 (Sat, 12 Oct 2013)
New Revision: 4797

Modified:
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/aboutraid.xml
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/fuse.xml
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/gptfdisk.xml
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/initramfs.xml
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/jfs.xml
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/lvm2.xml
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/ntfs-3g.xml
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/sshfs-fuse.xml
   trunk/blfs/postlfs/filesystems/xfsprogs.xml
Log:
relecture chap5. Merci Patrice

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/aboutraid.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/aboutraid.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/aboutraid.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -54,7 +54,7 @@
     <para>Le RAID logiciel est le plus flexible des solutions RAID. Il est facile à installer et à mettre à jour
     et il fournit l'ensemble des capacités de tous ou d'une partie des disques installés sur le système.
     Dans BLFS, le logiciel RAID est dans <xref linkend='mdadm'/>.</para>
-    <para>Configuration d'un périphérique RAID est simple en utilisant
+    <para>La configuration d'un périphérique RAID est simple en utilisant
     <application>mdadm</application>. Les périphériques sont généralement créés dans le répertoire
     <filename class='directory'>/dev</filename> comme
     <filename>/dev/mdx</filename> ou <emphasis>x</emphasis> est un entier.
@@ -63,11 +63,11 @@
      comme <userinput>fdisk</userinput> ou <xref linkend='parted'/> pour définir les partitions nécessaires à 
      la grappe. Normalement, il devrait y avoir une seule partition sur chaque disque de la grappe RAID, mais
      cela n'est pas strictement nécessaire.
-    Dans cette exemple, il y aura 4 disques :
+    Dans cet exemple, il y aura 4 disques :
     <filename>/dev/sda</filename>,
     <filename>/dev/sdb</filename>,
     <filename>/dev/sdc</filename>, et
-    <filename>/dev/sdd</filename>.  Ils seront partitionnés comme suivant :</para>
+    <filename>/dev/sdd</filename>.  Ils seront partitionnés comme cela :</para>
 <screen>
 <literal>Partition Size     Type                Use
 sda1:     100 MB   fd Linux raid auto  /boot    (RAID 1) /dev/md0

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/fuse.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/fuse.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/fuse.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -25,7 +25,7 @@
     <para>
       <application>FUSE</application> (Système de fichier dans l'espace utilisateur) est une interface
       simple pour les programmes de l'espace utilisateur pour exporter un système de fichiers
-      virtuel dans le noyau linux. <application>Fuse</application> vise également de fournir une méthode
+      virtuel dans le noyau linux. <application>Fuse</application> vise également à fournir une méthode
       sécurisée pour les utilisateurs non-privilégiés pour créer et monter leur propre implémentation
       de système de fichiers.
     </para>
@@ -68,7 +68,7 @@
     </para>
   </sect2>
   <sect2 role="kernel" id="fuse-kernel">
-    <title>Kernel Configuration</title>
+    <title>Configuration du noyau</title>
     <para>
       Activez les options suivantes dans la configuration du noyau et recompilez le noyaux si nécessaire:
     </para>
@@ -125,7 +125,7 @@
     </note>
     <para>
       Installez <application>Fuse</application> en lançant les commandes suivantes :
-      commands:
+      
     </para>
 <screen>
 <userinput>./configure --prefix=/usr --disable-static INIT_D_PATH=/tmp/init.d &&
@@ -185,7 +185,7 @@
     <title>Configuring fuse</title>
     <sect3 id="fuse-config">
       <title>Fichiers de configuration</title>
-      <para>Quelques options au regard de la gestion du montage peuvent être fait dans le fichier
+      <para>Quelques options au regard de la gestion du montage peuvent être utilisées dans le fichier
       <filename>/etc/fuse.conf</filename>.  Pour installer le fichier lancez la commande suivante en tant
       qu'utilisateur <systemitem class="username">root</systemitem> :</para>
 <screen role="root">
@@ -201,7 +201,7 @@
 EOF</userinput>
 </screen>
       <para>Des informations supplémentaires à propos de la signification des options de
-         configuration peuvent être trouvées sur la page de manuel.</para>
+         configuration peuvent être trouvées sur la page de manuel.</para>
     </sect3>
   </sect2>
   <sect2 role="content">
@@ -243,7 +243,7 @@
         <term><command>mount.fuse</command></term>
         <listitem>
           <para>
-            est la commande <command>mount</command> a appeler pour monter un système de fichiers
+            est la commande <command>mount</command> à appeler pour monter un système de fichiers
             Fuse.
           </para>
           <indexterm zone="fuse mount.fuse">

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/gptfdisk.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/gptfdisk.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/gptfdisk.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -25,8 +25,8 @@
     <title>Introduction à gptfdisk</title>
     <para>
       Le paquet <application>gptfdisk</application> est un ensemble de programmes pour
-      la creation et la maintenance des tables de partitions GUID (GPT) des disques. Un 
-      disque partionné en GPTest requis pour les disques de plus de 2 To et est un remplamcent
+      la création et la maintenance des tables de partitions GUID (GPT) des disques. Un 
+      disque partionné en GPT est requis pour les disques de plus de 2 To et est un remplaçant
       moderne aux partions PC-BIOS avec un
       Master Boot Record (MBR).  Le programme principal, <command>gdisk</command>,
       a une interface similaire au programme classique <command>fdisk</command>.
@@ -53,10 +53,10 @@
         <para>Estimation du temps de construction : &gptfdisk-time;</para>
       </listitem>
     </itemizedlist>
-    <bridgehead renderas="sect3">Additional Téléchargements</bridgehead>
+    <bridgehead renderas="sect3">Téléchargement supplémentaire</bridgehead>
     <itemizedlist spacing='compact'>
       <listitem>
-        <para>Recommended Patch: <ulink
+        <para>Correctif recommandé : <ulink
           url="&patch-root;/gptfdisk-&gptfdisk-version;-convenience-1.patch"/></para>
       </listitem> 
     </itemizedlist>
@@ -64,7 +64,7 @@
     <bridgehead renderas="sect4">Facultative</bridgehead>
     <para role="optional">
       <xref linkend="popt"/> (requis pour construire sgdisk) et
-      <xref linkend="icu"/> (pour les noms de partions en Unicode)
+      <xref linkend="icu"/> (pour les noms de partitions en Unicode)
     </para>
     <para condition="html" role="usernotes">
       Notes utilisateur : <ulink url="&blfs-wiki;/gptdisk"/>
@@ -74,7 +74,7 @@
     <title>Installation de gptfdisk</title>
     <para>
       La paquet <application>gptfdisk</application> à un <filename>Makefile</filename> rudimentaire.
-      En premier nous le modifions pour fournir une interface de construction simple et d'installation.
+      En premier nous le modifions pour fournir une interface de construction et d'installation simple.
       Installez <application>gptfdisk</application> en lançant les commandes suivantes :
        
     </para>

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/initramfs.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/initramfs.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/initramfs.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -20,7 +20,7 @@
   s'il le trouve, le monte sur / et lance /init. Le programme init est
   typiquement un script shell.  Notez que le processus de démarrage est plus long, même
   significativement plus long, si un initramfs est utilisé.</para>
-  <para>Pour la plus part de distributions, les modules du noyau sont la plus importante raison d'avoir un
+  <para>Pour la plupart des distributions, les modules du noyau sont la plus importante raison d'avoir un
   initramfs. Dans une distribution générale, il y a beaucoup d'inconnues comme les types de systèmes de fichiers
   et les couches des disques. Dans un sens, c'est l'opposé de LFS où les capacités et les couches du systèmes
   sont connus et un noyau personnalisé est normallement construit.
@@ -295,7 +295,7 @@
     alors l'initramfs est appelé <emphasis>initrd.img-no-kmods</emphasis>.  Si une version du noyau
     est précisé, le fichier initrd est appelé
     <emphasis>initrd.img-$KERNEL_VERSION</emphasis> et est seulement destiné pour le noyau
-    spécifiquement précisé. Les fichiers de sortie sera enregistré dans le répertoire courrant.</para>
+    spécifiquement précisé. Les fichiers de sortie seront enregistré dans le répertoire courant.</para>
     <para>Après avoir généré le fichier initrd, copiez le dans le répertoire <filename
     class='directory'>/boot</filename>.</para>
     <para>Maintenant éditez <filename>/boot/grub/grub.cfg</filename> et ajoutez une nouvelle entrée

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/jfs.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/jfs.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/jfs.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -141,7 +141,7 @@
       <varlistentry id="jfs_debugfs">
         <term><command>jfs_debugfs</command></term>
         <listitem>
-          <para>est un programme qui peut être utilisé pour être effectuer
+          <para>est un programme qui peut être utilisé pour effectuer
           diverses actions de bas niveau sur un périphérique au format JFS.</para>
           <indexterm zone="jfsutils jfs_debugfs">
             <primary sortas="b-jfs_debugfs">jfs_debugfs</primary>

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/lvm2.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/lvm2.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/lvm2.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -23,7 +23,7 @@
   <sect2 role="package">
     <title>Introduction à lvm2</title>
     <para>Le paquet <application>lvm2</application> est un paquet qui gère
-    des partitions logiques. Il permet d'extension de systèmes de fichiers
+    des partitions logiques. Il permet l'extension de systèmes de fichiers
     sur plusieurs disques physiques et plusieurs partitions de disque, il
     permet une navigation dynamique ou le bidouillage de partitions logiques.</para>
    &lfs74_checked;

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/ntfs-3g.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/ntfs-3g.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/ntfs-3g.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -90,7 +90,7 @@
     <title>Installation de Ntfs-3g</title>
     <para>
       Installez <application>Ntfs-3g</application> en lançant les commandes suivantes :
-      commands:
+      
     </para>
 <screen>
 <userinput>./configure --prefix=/usr --disable-static &&
@@ -158,7 +158,7 @@
 </screen>
     <para>
       Pour que l'utilisateur qui peut monter une clé USB puisse écrire dans <filename class="directory">/mnt/usb</filename> alors en tant
-      qu'utilisateur <systemitem class="username">root</systemitem>r:
+      qu'utilisateur <systemitem class="username">root</systemitem> :
     </para>
 <screen role="root">
 <userinput>chmod -v 777 /mnt/usb</userinput>
@@ -278,7 +278,7 @@
         <term><command>ntfs-3g.probe</command></term>
         <listitem>
           <para>
-            tests si un volume NTFS est montable en lecture seul ou en lecture-écriture, et
+            teste si un volume NTFS est montable en lecture seul ou en lecture-écriture, et
             sort avec une valeur de status correspondante. Le volume peut être un périphérique bloc
             ou un fichier image.
           </para>
@@ -315,7 +315,7 @@
         <term><command>ntfscluster</command></term>
         <listitem>
           <para>
-            identifie les fichiers dans un région spécifique d'un volume NTFS
+            identifie les fichiers dans une région spécifique d'un volume NTFS
           </para>
           <indexterm zone="ntfs-3g ntfscluster">
             <primary sortas="b-ntfscluster">ntfscluster</primary>

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/sshfs-fuse.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/sshfs-fuse.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/sshfs-fuse.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -28,7 +28,7 @@
       basé sur le protocole de transfert de fichiers SSH. Il est pratique pour monter un ordinateur
       distant ou vous avez un accès SSH dans un système de fichiers local.
       Cela vous permet de glisser et déposer des fichiers ou lancer des commandes du shell
-      sur des fichiers distants qui s'ils étaient localement sur votre ordinateur.
+      sur des fichiers distants comme s'ils étaient localement sur votre ordinateur.
     </para>
    &lfs74_checked;
     <bridgehead renderas="sect3">Information sur le paquet </bridgehead>

Modified: trunk/blfs/postlfs/filesystems/xfsprogs.xml
===================================================================
--- trunk/blfs/postlfs/filesystems/xfsprogs.xml	2013-10-11 11:49:08 UTC (rev 4796)
+++ trunk/blfs/postlfs/filesystems/xfsprogs.xml	2013-10-12 12:10:04 UTC (rev 4797)
@@ -23,7 +23,7 @@
   <sect2 role="package">
     <title>Introduction à xfsprogs</title>
     <para>Le paquet <application>xfsprogs</application> contient des outils d'administration et de 
-    deboguage pour le système de fichier XFS.</para>
+    déboguage pour le système de fichier XFS.</para>
     &lfs74_checked;
     <bridgehead renderas="sect3">Information sur le paquet </bridgehead>
     <itemizedlist spacing="compact">
@@ -88,7 +88,7 @@
     Le paramètre d'exemple <parameter>--enable-readline</parameter> active le lien des programmes XFS avec la
     bibliothèque <filename class="libraryfile">libreadline.so</filename>, pour permettre l'édition
     de commandes interactives.</para>
-    <para><parameter>OPTIMIZER="..."</parameter> : Ajoutez ce paremètre à la fin de la commande
+    <para><parameter>OPTIMIZER="..."</parameter> : Ajoutez ce paramètre à la fin de la commande
     <command>make</command> pour substituer les optimisations par défaut.</para>
   </sect2>
   <sect2 role="content">
@@ -159,7 +159,7 @@
       <varlistentry id="xfs_copy">
         <term><command>xfs_copy</command></term>
         <listitem>
-          <para>copie le contenu d'un système de fichiers XFS vers une ou plusieurs cibles en parallele.</para>
+          <para>copie le contenu d'un système de fichiers XFS vers une ou plusieurs cibles en parallèle.</para>
           <indexterm zone="xfsprogs xfs_copy">
             <primary sortas="b-xfs_copy">xfs_copy</primary>
           </indexterm>




More information about the lfs-traducfr mailing list